Album :passage:

ottilieb_passage

 

SORTIE 28 AVRIL 2017

IN/EX + L’AUTRE DISTRIBUTION

« Passeuse atypique de frontières, de sons bruts et d’émotions à fleur de mots, Ottilie [B] re vient avec 12 paysages multipistes, world et electro, poétiques et foisonnants. Toujours armée de ses crayons de colère, elle peint ces paysages sensoriels avec les couleurs vives de ses cartes plurivocales, fabriquées aux quatre coins d’un globe qu’elle sillonne en 2015, micro en main.C’est dans le sensible et dans le réel que l’interprète, compositrice et réalisatrice de ces « pas- sages », cueille la matière première et primaire de ses créations : rumeurs de la nature, souf es et voix humaines, instruments traditionnels dépoussiérés par un jeu minimaliste et actuel, du bendir marocain au roulèr réunionais, en passant par l’anatar indien ou la kora malienne. Alors elle travaille, pétrit, façonne, sculpte en studio, des pulsations de vie, des mélodies éclatées, des sons chaleureux et hybrides, à mi-chemin de l’electro et de l’organique, du rudimentaire et du sophistiqué.

Plus libre et plus ouvert que dans le premier opus, son chant se promène entre onomatopées et vocalises, bourdons et fréquences décalées, sons de gorge et de tête, avec la souplesse hors- norme d’une contorsionniste vocale. Sa voix singulière s’étire, s’amuse, se superpose à elle-même ou à celle d’autres passeurs et passeuses, fantômes parfois invisibles et clandestins de l’opus. Ils sont pourtant bien là : Denis Péan (Lo’Jo), Ibrahim Ag Alhabib (Tinariwen), Christine Salem, parmi tant d’autres. Et chaque composition imprime sur les murs du présent, le souvenir passé et sensible, la trace intérieure et indélébile, l’empreinte précieuse et indicible, d’une rencontre musicale avec l’un.e d’entre eux.

Brouilleur de frontières, de codes et d’idées reçues, ce deuxième album est une invitation vocale et sensible à un voyage poétique et spirituel, à la croisée des chemins de passage, de soi vers l’autre et de la mort vers la vie. »

Lydie Mushamalirwa

 

 

POUR DECOUVRIR L’ALBUM

 

visuel album 2